La "région PACA": Réponse à Michel Vauzelle

Publié le par GT/APAC

« PACA » : Quand Michel Vauzelle veut changer le nom de la Région

Michel Vauzelle, le président PS du Conseil régional, a annoncé son intention de proposer le changement du nom de la région. "Il faut un changement, il faut le faire par une consultation populaire que je vais lancer d'ici la fin du mois auprès des cinq millions d'habitants de la région", a-t-il déclaré à Barcelonnette lors de la présentation du contrat de redynamisation de la vallée de l'Ubaye. La consultation s'effectuerait "par Internet et l'envoi de documents à tous les citoyens de la région pour que les gens disent leur idée. Dès qu'elle sera terminée, je porterai le document au gouvernement", a-t-il ajouté. "L'Etat nous a imposé en 1960 un nom qui est unique en France par son imprononçabilité". Réclamant un nom qui donne à la région "une fierté", il a rappelé que c'était possible puisque les Basses-Alpes étaient devenues Alpes-de-Haute-Provence. En février, le pdt de la Région avait trouvé "injurieuse" une déclaration de Brice Hortefeux, ministre du Travail, qui avait estimé en parlant de la région Paca que "personne ne sait ce que c'est".

http://www.regionpaca.fr

 

 

Ma réaction amusée :

Michel Vauzelle se réveille. Tant mieux!

 

   Brice Hortefeux, en jouant la mouche du coche, nous remet en mémoire l'épisode du cheval mou qui sursaute sous la morsure d'un taon : dans l'un des dialogues de... Platon... Hortefeux n'est pas philosophe mais rhéteur et rhétorique ne fait pas politique quand bien même elle prétend s'y substituer. Traiter son collègue de cheval mou -ce qui revient à cela-, n'est pas très gentil, mais, certes, combien pervers! Espérons que le réveil en sursaut aille plus loin qu' un échange moucheté gauche/droite, ô combien traditionnel. .

 

   En fait, rien de bien nouveau.

 

   Combien de fois les citoyens provençaus et les régionalistes n'ont-il pas dénoncé cette dictature technocratique du sigle sur l'histoire provençale? Combien de fois, ont-il demandé à Michel Vauzelle de réagir contre cet anachronisme qui bafoue l'identité même de la Région? En vain. Il faut croire que l'interpellation de notre Tusta-fèu de service- qui n'est pas si anodine qu'on le pense- a mis la Provence sous le feu médiatique. Et en période électorale, il n'y a rien de plus dangereux que de ne pas répondre, surtout quand l'objet de la "contestation" repose sur quelque chose que l'opinion ressent majoritairement. Et d'annoncer aussitôt un grand référendum pour changer de nom... L'intervention de Bota-fuec est donc très pertinente. Il nous reste à le remercier puisqu'il a été plus efficace que nous le fûmes!

 

   Mais Michel Vauzelle devrait aller encore plus loin. Plutôt que de faire un nouveau sigle comme le fit son camarade Georges Frèche en "Languedoc-Roussillon", en caviardant la croix occitane pour lui substituer une étoile des neiges supposée illustrer une Septimanie non moins hypothétique, nous souhaiterions lui rappeler deux choses:

 

- la première, en tota amistat, que le logo qu'il a retenu pour la Région est celui du Mouvement Région Provence, créé en 1991. Ce logo comprend les quatre bandes rouges et or, l'aigle niçois, le dauphin haut-alpin et la croix occitane qui figure à Forcalquier (1). Dans le sigle de la Région, la croix occitane a été subrepticement éliminée et le logo de Région Provence a été repris sans la croix d’Oc. Pas très correct le procédé et encore heureux que le mouvement Région Provence n'ait pas intenté un procès à la Région....

 

- la deuxième, c'est que la croix occitane retrouve sa place dans le logo de la Région et que l'histoire de la Provence, toute faite de conquêtes et d'alliances (arago-catalanes, toulousaines) retrouve son centre de gravité sur son axe sud-européen qu'elle a perdu, face à une histoire de conquêtes septentrionales et à la percée capétienne vers la Méditerranée. 

 

   On peut rêver pour la deuxième. Mais on pourrait l'assurer qu'il n'y aurait pas de procès pour usurpation de logo de la part des occitanistes, régionalistes et provençalistes de bonne volonté et connaissant leur histoire...

 

   "PROVENCE"! Oui, un seul nom, simple  à retenir, en communion avec son histoire vécue : il fallait le rappeler. C'est celui de notre pays de naissance ou d'adoption. Et la Région administrative qu'on lui a substitué doit retrouver sa véritable  identité.


   Entre un référendum, véritable faire-valoir pour Brice Hortefeux, et une décision de bon sens prise par les élus régionaux, n'hésitons pas! Ne perdons pas de temps, la Provence et les provençaux n'ont que faire de cet habillage "démocratique" qui souligne encore davantage l'indécision et la vacuité de la solution toujours remise.

 

Gérard Tautil

 

(1) Petit rappel d'histoire : La croix occitane est antérieure en Provence au comté de Toulouse et reprise ensuite par les comtes toulousains. Ces derniers ont des alliés en Provence...et la conquête des barons du Nord se fait aussi contre les territoires occitans (St-Gilles,Tarascon, Baucaire...et le comté de Provence qui sera annexé par mariage  (1481) avec les Angevins ("le bon roi René"...de l'histoire officielle), ensuite territoire royal en 1487.

 

 

 

 

 

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lolo 20/06/2009 12:59

Michel Vauzelle lance une consultation pour que la PACA change de nom.
Selon LaProvence.com le nom le plus populaire est "Provence Méditerranée". Qu'en pensez-vous ?

cf. Le groupe facebook http://www.facebook.com/group.php?gid=96245301495

lolo

Alabreno 03/06/2009 10:34

L'argument du prix n'est qu'un pretexte pour les parigots qui veulent garder à tout prix le controle de la colonnie PACA!
En changeant le nom, le cout du changement de nom est négligeable comparé à ce que rapportera ce changement de nom! Arrêtez le rôle d'ingénu, couper la TV et réfléchissez un peu...
Faut essayer, c'est pas si dur que ça...

Alabreno 03/06/2009 10:31

100% d'accord! La seule solution pour devenir une véritable démocratie : l'autonomie Provençale au sein d'un état fédéral.
Reprenons les rennes de notre pays qui a tant souffert du colonialisme de la capitale : ntre argent pour le metro de Paris, l'étang de Berre massacré, idem Fos sur Mer et la côte "d'azur".
Provençaux resistons!

Pernet 12/05/2009 16:54

Est-ce vraiment la période pour se poser ce genre de problème???????
Les hasards de la vie professionnelle m'ont rendu témoin d'un changement de nom et donc de logo d'une importante société française; le prix de revient de l'opération est énorme.
Franchement, je pense qu'il serait plus utile d'investir dans le lycée technique et sportif dont l'est var a tant besoin ou tout simplement de construire quelques logement sociaux (je ne ferai pas l'injure à leur maire de citer les villes qui en ont grand besoin....)