Pour un premier Mai CITOYEN dans le VAR, face à un système à bout de souffle

Publié le par GT/APAC

 

 

 

 

 

   

 

 

 

          POUR un 1ER MAI CITOYEN dans le VAR,
             face à une système à bout de souffle


 

  " La crise financière, qui s'est superposée à la crise sociale en la renforçant, n'a jamais été aussi forte dans l'histoire des systèmes économiques et politiques qui ont dominé la planète à ce jour.

  La course au productivisme, la logique de la "croissance", la consommation comme valeur cardinale, la contrainte perverse du toujours plus (travailler plus pour gagner moins), la dépendance à des valeurs immédiates et courtes (compétition, individualime, massification culturelle, perte de la diversité sous toutes ses formes...) ont fait du travail une course au maintien des acquis salariaux. Ce qui paraît normal, dans le cadre du système, mais insuffisant, est devenu de plus en plus l'objet principal de l'existence quotidienne. La crainte de perdre son emploi, la dégradation des conditions de vie pour l'ensemble des classes sociales (90% de la population salariée) a réduit la citoyenneté à sa plus simple expression. 

   Ce système économique et politique  fonctionne essentiellement selon la logique du profit à court terme. 500 multinationales dominent le monde, 40 paradis fiscaux sont seulement reconnus officiellement, et la France continue à tenir un double langage à leur encontre...

   L' aliénation qui en a résulté se décline à tous les niveaux. Elle  a eu des conséquences vitales dans le domaine écologique : perte accrue des terres nourricières de la planète, désertifcation accélerée de continents, réchauffement et dérèglement climatique qui s'accélèrent, perte de la biodiversité, La dépossession du politique, ce vécu d'un quotidien de plus en plus difficile pour tout citoyen, en a été ressentie avec plus de force. 
   
   En effet, le vote comme dernier recours, mais sans espoir de changement démocratique dans le cadre des règles du jeu parlementaire et présidentialiste, donne l'illusion que nous sommes encore dans un système démocratique. S'il est logiquement l'expression de la volonté du plus grand nombre, le système électoral réduit la représentation des différents courants d'opinion et  favorise une abstention record depuis les dix dernières années. La proportionnelle y est pratiquée rarement , tandis que le sytème majoritaire impose au citoyen l'opposition traditionnellle Gauche/Droite qui aujourd'hui est de plus en plus inopérante.

 


 L'APAC appelle à se joindre aux cortèges syndicaux qui manifesteront le 1er Mai en Pays Varois. Elle demande à ses sympathisants, de se regrouper place de la Liberté à Toulon  à
10h,

 

-          dans un esprit d’unité et de solidarité face à la crise sociale qui n’a jamais été aussi forte depuis la crise financière conjuguée à l’arrivée au pouvoir de la Droite actuelle ;

          

-          dans un esprit de regroupement des forces alternatives qui se battent sur le terrain contre le centralisme : LGV-PACA, Associations de défense de l’environnement ;       


- POUR des propositions politiques alternatives dans le cadre des élections européennes du 7 Juin ;

         
POUR une gestion régionale démocratique et une prise en compte effective des politiques de proximité dans les domaines de la démocratie locale et régionale, des transports de proximité, du maintien des services publics, de la prise en compte plus effective de la politique culturelle régionale. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

  

 

 

Publié dans Citoyenneté-Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pernet 12/05/2009 16:31

Désolé de ne pas avoir été au courant de la participation d'APAC au défilé du 1er mai. J'ai participé au défilé avec une délégation du MoDem. Nous devions quand même être assez nombreux....... (même selon la Police) pour ne pas nous rencontrer...