"LGV-PACA": Des QUESTIONS qui S'IMPOSENT...

Publié le par GT/APAC

DES QUESTIONS QU'IL FAUT SE POSER SUR LA "LGV-PACA" :

 

 

- Et si RFF était coincé entre les élus niçois, aixois , marseillais et toulonnais et qu'il ne savait comment s'en sortir?

- Et si Borloo était coincé par les proches de son propre camp?

- Et si les tracés "nord" et "métropoles" qui les coincent tous faisait émerger une variante plus au nord vers le Sud-Vaucluse via Nice? Tout est possible, en effet.

 

      Si ces trois si se conjuguaient, le projet actuel de LGV-Paca aurait vraiment du plomb dans l'aile...

 

- Et si la reconduction de la décision à quatre mois du projet LGV, n'était que la conclusion d'un échec dont il est difficile de se sortir sans faire de la peine à certains de l'UMP? (mais auquel l'inventeur de l'échec d'un Grenelle de l'environnement ne veut et ne peut néanmoins se résoudre)?


- Et si les 11 autres projets de LGV étaient prioritaires face à un projet PACA dont ils ne savent comment se dépétrer?

 

Ajoutez à ces SI  : 
 que

- le coût de 8 à 13 milliards d'euros est sans doute sous-estimé pour la LGV-PACA ; 

- que la recession et la crise sociale n'aident pas à s'engager dans un projet qui ne servirait qu'à faire plaisir aux petits copains niçois ;

- que les jeux olympiques d'hiver à Nice sont une douce plaisanterie qui  en cache une autre : une stratégie des transports (effet dominos): la desserte de l'arrière pays...

 

Tout compte fait, autant d'éléments qui nous conduisent à la question centrale:

 

      -La LGV-PACA est-elle vraiment un projet d'avenir pour EUX?

 

      Raison de plus pour démontrer l'incohérence des "décideurs", l'impasse des technocrates, la vue très très courte des "responsables" politiques régionaux... Le silence de Hubert Falco n'a d'égal que la volonté d'aboutir de Michel Vauzelle. Sous cette apparente contradiction, nous avons la démonstration que ces élus ne savent plus comment s'en sortir. La LGV-PACA? un vrai pastis...que les oppositions de principe (Gauche/Droite)ne peuvent résoudre...

 

      La boucle est bouclée dans ce scenario optimiste mais réaliste.

 

      Pour nous, nous avons là peut-être des questions à poser sous forme de communiqués, tracts, en informant notre opinion publique qui se préoccupe aujourd'hui des questions du quotidien et des conséquences sociales de la "crise".

Raison de plus pour relier tous ces éléments.

 

                                                      QU'EN PENSEZ-VOUS?

Publié dans Territoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

APAC 05/03/2009 10:24

Scenario optimiste qui n'élude ni les réserves énoncées ni l'impasse dans lequel se trouvent les élus et le gouvernement.
Il n'y a d'autre solution que de refuser en bloc tout projet qui repose sur un schéma Lgv-PACA.
Nous sommes de plus en plus convaincus que la technique du pendolino (train pendulaire qui roule à 250km/h) est une réponse raisonnable , en articulation avec le renforcement des TER et des réseaux actuels, améliorés et prolongés selon des axes Nord/sud et Est/Ouest.
Pour que les choses soient claires.