Législatives 10 & 17 juin 2007

Publié le par APAC

Législatives des 10 & 17 Mai 2007 

Les raisons de votre choix citoyen

 

Après l’élection présidentielle, à l’occasion de laquelle notre association n’a appelé à voter pour personne, succèdent les élections législatives. Nous ne donnerons pas davantage de consigne de vote pour tel ou tel candidat.

 

Néanmoins nous demandons aux citoyens des 7 circonscription du Var - et notamment à ceux de la 7e- de faire un choix parmi les candidat(e)s qui se présentent sur la base des critères suivants en ce qui concerne la démocratie de proximité :

 

-         1°- Engagement des candidats une fois élus à poser la question de la proportionnelle intégrale pour les élections des collectivités territoriales et notamment pour l’accès à l’Assemblée nationale.

-         2°- Engagement des candidats à ne pas cumuler deux mandats ; un élu=un mandat exécutif.

-        3°- Volonté de réformer l’Etat sur la base d’une réorganisation des chambres (Sénat, Parlement). Cette ouverture permettrait de poser la question de la transformation du Sénat qui ne sert aujourd’hui qu’à assurer aux élus une fin de carrière. 

-    4°- Repenser le rôle des Régions dans l’architecture des niveaux de décision, des compétences propres ou/et partagées avec les autres collectivités, l’Etat et l’Europe.

-         5°- Référendum d’initiative populaire au niveau local/régional.

-         6°- Election au suffrage universel des délégués des communes aux assemblées de pays et de communauté d’agglomération ou de communauté de communes.

 

Si seulement les 3 premiers points étaient appliqués, ils permettraient une avancée dans la démocratisation d’un système politique totalement verrouillé.

Si ces 6 conditions étaient prises en compte, ces réformes permettraient de réaliser une autre République, à l’opposé d’un simple ravalement de façade du fonctionnement parlementaire proposé pendant cette campagne.

 

Choisissez, parmi les candidates et les candidats, celles ou ceux qui s’en rapprochent le plus.

Publié dans Citoyenneté-Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard Tautil 03/06/2007 23:17

Depuis l'élection de N.Sarkosy, il ne sera sans doute plus question de repeindre le Parlement. Le présidentialisme du nouveau président est hors limites de la démocratie parlementaire traditionnelle, déjà bien compromise... Le Moi-Je, c'est l'Elysée sans Matignon.